GERMAIN GALLET

« Dijon, renaissance de ses monuments disparus »

Une collection de 40 Modeligraphies, catalogue sur demande

 

du 23 novembre au 24 décembre 2019

du lundi au samedi

de 10H30 à 12H00 et de 14H15 à 19H00

Le thème central pouvant se résumer à « un voyage dans le temps sur un plan artistique, historique et architectural des monuments et lieux disparus de Dijon ».

Quelques précisions quant aux aspects innovants de cette exposition :

Après des années de recherche, Germain GALLET, architecte diplômé et passionné depuis son enfance par les monuments historiques et sacrés, a accumulé durant près de 10 ans « dans un des tiroirs de son jardin secret », un ensemble important de créations graphiques dans lesquelles il a fait renaître certains lieux et monuments emblématiques de Dijon, la ville où il a passé son enfance et sa jeunesse, et pour ce faire,  en utilisant les outils numériques mis au service de ses dessins originels.

En prenant connaissance de son travail, il y a quelques années de cela, et après avoir compris toute la complexité et surtout le véritable travail d’Art graphique qui sommeillait une idée me vint:

« Faire savoir ce savoir faire »

Après une année de réflexion et de recherches quant au procédé d’Art le mieux adapté pour permettre à ces œuvres d’Art originales numériques (entièrement réalisées par Germain Gallet), d’être présentées au public, j’ai imaginé un procédé d’Art auquel j’ai donné le nom de:

MODELIGRAPHIE

(marque déposée)

L’exposition regroupe une quarantaine d’œuvres sur papier d’Art, chaque oeuvre est éditée en 30 exemplaires, numérotée et signée par l’artiste, répertoriée et certifiée avec un hologramme.

Nous pouvons voir ce procédé s’inscrire dans la droite ligne des procédés d’impressions d’Art noble que sont la lithographie originale ou la gravure originale, reflets de l’époque dans lesquelles elles ont vu le jour.

Quant à la MODELIGRAPHIE, elle est l’expression de son temps où les technologies numériques sont mises au service d’une création graphique originale.

Les fondamentaux sont ici respectés.

La place royale de Dijon depuis la balustrade au XVIIIe siècle 2
La place royale de Dijon depuis la balustrade au XVIIIe siècle 4
La Sainte-Chapelle de Dijon en cours de destruction (vers 1803) 3
Le château de Dijon vu depuis la petite rue du château 2 
La ville de Dijon depuis la porte des Chartreux à la fin du XVIIIe siècle 3
La ville de Dijon depuis le clocher des Minimes au XVIIIe siècle 1